The International Secretariat’s Letter – July 2019

EUQS_EN_couv cid:image001.jpg@01D546E9.D8FC10E0

 

The International Secretariat’s Letter – July 2019

 

 

Dear Presidents,

 

 

Now that we are halfway through the year, the time has come to share some news with you. Indeed, it is important - and enjoyable - for me to keep you informed of the activities of ICOMOS International, whose work is enabled by your international fees.

 

I will not go into great detail about our daily tasks, even if, as always, they take up a large part of our time and energy! I will rather present the topics that we, with the Board’s support and under its supervision, have been focusing on in the past few months.

 

As Paris recently faced a heatwave of unprecedented intensity, I will start naturally with the activities of our working group on climate change. Providing support to our working groups is one of our main priorities. Last March, we organised a meeting of the Climate Change and Heritage Working Group at our headquarters. This gathering was an important step for the development of “Future of our Pasts”, published at the beginning of this month. Thank you again to the members of the group and their tireless coordinator, Andrew Potts, for this fundamental document, which is the first to take an in-depth look at the interactions between heritage and climate action. Other working groups have been very active this year, especially the "Our Common Dignity Initiative" Rights-based Approach working group.

 

          


 

                   

ICOMOS Climate Change and Heritage Working Group in March 2019 at our headquarters (left)

 

The activities carried out by ICOMOS International as an Advisory Body to the World Heritage Committee have been particularly mobilising in recent months in several ways:

·         Due to the anticipated tightening of the conditions for the submission of multiple nominations, the number of files submitted last year to be examined by ICOMOS for the 43rd session of the Committee in Baku at the beginning of July was particularly high: 32! In parallel, the work of monitoring the state of conservation of properties continues to expand with the growing number of inscribed properties.

 

 

ICOMOS in Baku for the 43rd session of the World Heritage Committee

 

·         We have been very involved in the reform of the nomination process, initiated by the Committee. We participated in both the meeting of experts held in Tunis in January and in the monthly meetings of the ad-hoc working group set up by the Committee for this purpose. This work, albeit intense, has proved to be fruitful, as it has helped to identify areas for improvement, notably through the introduction of a "preliminary analysis" of nominations. While its specific terms have yet to be defined, the latter was well-received by the Committee in Baku. The ad-hoc group's work also confirmed that the consultation of other Advisory Bodies by the Committee, the possibility of which had been mentioned, is not necessary for the time being.

·         Moreover, as you will have seen recently, we have just launched a call for expressions of interest to select and train new World Heritage Advisers, initiated by our President in order to strengthen and diversify our international team of advisers.

·         Finally, this year we wanted to continue the discussion of properties associated with recent memories of conflicts. A consultation of international experts has been launched to explore further the issues raised by the possible inscription of such properties on the World Heritage List. Recently, you will have received a questionnaire on this subject, and we invite you to share your Committee’s views with us. Your answers are very important in helping us shape ICOMOS’ future response. Many thanks in advance!

 

In terms of the development of the ICOMOS network, we have been very busy recently with providing support to Committees in the process of being created. We are hopeful that we will be able to announce other (re) creations before the end of the year, on the African continent (Comoros, Ivory Coast) and elsewhere (Uzbekistan, Montenegro). At the same time, the accreditation of a number of Committees was withdrawn in the first half of 2019, either because of their "disintegration" or because of their long-term inability to comply with the governance requirements of our organization (Kyrgyzstan, Paraguay, Tajikistan, Ecuador, Benin, and Montenegro). This discipline is necessary for our proper functioning, and paves the way for Committees to come back as operational.

 

EUQS_EN_couvOn the subject of international projects, you probably already know that last May we published a reference document entitled "European Principles of Quality". This document is the outcome of the project “Cherishing Heritage: developing quality standards for intervention on cultural heritage”, coordinated by ICOMOS and funded by the European Commission in the scope of the European Year of Cultural Heritage. 

 

The International Secretariat has also been active this semester regarding Heritage Alerts, and I especially would like to thank the Belgian and Norwegian Committees for their actions that allowed us to intervene in the Y block (Oslo) and the Pont des Trous (Tournai). These Heritage Alerts are at the heart of ICOMOS' mission. 

 

 

 

As Paris is our host city, the fire at Notre Dame de Paris shocked the entire ICOMOS membership and of course the International Secretariat. ICOMOS France and ICOMOS International closely cooperated to coordinate immediately and to offer ICOMOS’ assistance and expertise to both the French authorities and UNESCO. We continue to follow developments closely.

 

I could not end this letter without encouraging you to follow our new Instagram account, created at the beginning of the year. With a growing amount of followers, our Instagram account has allowed us to boost our presence on social networks, especially on the occasion of 18 April, which was particularly successful this year. Thank you to all!

 

A final word to remind you that the 2018 ICOMOS Annual Report is now available on our website in English and French. Thanks to the support of our Russian, Spanish, Chinese and Saudi Committees, it will soon be available in 4 more languages. I encourage you to read it.

 

I hope that this overview of ICOMOS’ activities will have been of interest to you, and remain at your disposal if you have any questions.

 

On behalf of the International Secretariat,

Yours sincerely,

 

Marie-Laure Lavenir,

Director General

 

 

 

La lettre du Secrétariat international – juillet 2019

 

 

Chers Présidents,

 

 

Le moment est venu, à mi-parcours de l’année 2019, de partager à nouveau avec vous quelques nouvelles. En effet, il est important -et agréable- pour moi de vous tenir informés du travail d’ICOMOS International, dont vous assurez le fonctionnement à travers vos cotisations internationales.

 

Il ne s’agit pas de détailler ici l’ensemble de nos activités (même si les tâches quotidiennes absorbent une grande partie de nos efforts) mais plutôt d’évoquer avec vous les sujets auxquels nous avons, avec l’appui et sous la responsabilité du Conseil d’administration, attaché une importance particulière ces derniers mois.

 

Paris ayant été étant tout récemment accablé par une canicule d’une intensité encore jamais atteinte, je commencerai tout naturellement par les activités du groupe de travail sur le changement climatique. L’accompagnement des groupes de travail est en effet au cœur de nos priorités. C’est ainsi que nous avons pu organiser une réunion de ce groupe dans nos locaux en mars dernier, étape importante pour l’élaboration de ‘Future of our Pasts’, publié au début du mois. Merci encore aux membres du groupe et à leur infatigable coordinateur Andrew Potts pour ce document essentiel, le premier à traiter en profondeur des interactions entre patrimoine et action climatique, et qui fera date. D’autres groupes de travail ont été très actifs ce semestre, en particulier celui de l’Approche fondée sur les Droits.

 

          

Réunion du groupe de travail de l'ICOMOS sur le changement climatique en mars 2019 au siège de l'ICOMOS (à gauche)

 

Les activités exercées par ICOMOS International en tant qu’organisation consultative du Comité du patrimoine mondial ont été particulièrement mobilisatrices ces derniers mois et ce, à plusieurs titres :

·         Du fait du durcissement anticipé des conditions de soumission de propositions d’inscription multiples, le nombre de dossiers présentés l’an dernier à instruire par l’ICOMOS pour la 43ème session du Comité à Bakou début juillet était particulièrement élevé : 32 ! Sans évoquer le travail de suivi de la conservation des sites, dont le poids augmente parallèlement au nombre de sites inscrits.

 

 

L’ICOMOS à Bakou pour la 43ème session du Comité du patrimoine mondial

 

·         Nous avons été très impliqués dans la réflexion entamée par le Comité sur la réforme du processus de nomination, en participant tant à la réunion d’experts organisée à Tunis en janvier qu’aux réunions mensuelles du groupe de travail ad-hoc créé à cet effet par le Comité. Ce travail intense a été fructueux puisqu’il a permis d’identifier des pistes d’amélioration, - notamment à travers l’introduction d’une ‘analyse préliminaire’ des propositions d’inscription - dont les modalités précises restent à définir mais dont le principe a été accueilli favorablement par le Comité à Bakou. Les travaux du groupe ad hoc ont également permis de confirmer que le recours par le Comité à d’autres organisations consultatives, dont la possibilité avait été évoquée, n’est pas d’actualité.

·         Par ailleurs, comme vous venez sans doute de le voir récemment, nous venons de lancer un appel à candidatures pour sélectionner et former de nouveaux conseillers patrimoine mondial. C’est une action initiée par notre Président et destinée à renforcer et diversifier notre équipe internationale de conseillers.

·         Enfin, nous avons voulu poursuivre cette année la réflexion initiée sur les sites associés aux mémoires de conflits récents. Une consultation d’experts internationaux a été lancée pour approfondir les questions posées par l’inscription éventuelle de tels sites sur la Liste du patrimoine mondial. C’est à cette réflexion que nous avons voulu associer vos Comités, à travers le questionnaire que vous avez dû recevoir tout récemment. Vos réponses seront très importantes pour nous aider à construire les éléments de réponse que l’ICOMOS apportera. Un grand merci d’avance.

 

En ce qui concerne le développement du réseau de l’ICOMOS, l’appui aux Comités en création nous a également bien occupés ces derniers mois. Nous avons bon espoir de pouvoir vous annoncer d’autres (re)créations avant la fin de l’année, sur le continent Africain (Comores, Côte d’Ivoire) et ailleurs (Ouzbékistan, Monténégro). Parallèlement, un certain nombre de Comités se sont vu retirer leur accréditation au premier semestre 2019 soit du fait de leur ‘désintégration’ soit de leur incapacité durable à se mettre en conformité avec les exigences de gouvernance de notre organisation (Kirghizistan, Paraguay, Tadjikistan, Equateur, Benin, Monténégro). Cette discipline est nécessaire à notre bon fonctionnement, et seule à même de permettre la recréation ultérieure de Comités fonctionnels.

 

Du EUQS_FR_couvcoté des projets internationaux, vous savez sans doute déjà que nous avons publié en mai dernier un document de référence intitulé ‘Principes Européens de Qualité’. C’est le fruit du projet ‘Cherishing heritage : developing quality standards for intervention on cultural heritage’ financé par la Commission européenne dans le cadre de l’année européenne du patrimoine culturel, dont la coordination avait été confiée à l’ICOMOS. 

 

Le Secrétariat international a également été actif ce semestre en matière d’alertes patrimoine, et je remercie tout particulièrement les comités belge et norvégien pour leur mobilisation qui nous a permis d’intervenir sur le Y block (Oslo) et le Pont des Trous (Tournai). Ces alertes patrimoine sont au cœur de la mission de l’ICOMOS. 

 

 

 

La catastrophe de l’incendie survenu à Notre-Dame de Paris a bouleversé la communauté ICOMOS et bien évidemment le Secrétariat international, accueilli à Paris depuis toujours. ICOMOS France et ICOMOS International collaborent étroitement pour mettre l’expertise de nos membres au service des autorités françaises et de l’UNESCO. Nous continuons à suivre la situation de près.

 

Je ne pourrais conclure cette lettre sans vous rappeler, pour mémoire, la création de notre compte Instagram en début d’année. Avec des ‘followers’ en augmentation régulière, elle nous a permis de dynamiser notre présence sur les réseaux sociaux, en particulier à l’occasion du 18 avril, édition particulièrement réussie cette année. Merci à vous tous !

 

Un tout dernier mot pour vous rappeler que le rapport annuel ICOMOS International 2018 est désormais en ligne sur notre site, en français, et en anglais. Grâce au renfort de nos comités russe, espagnol, chinois et saoudien, il sera bientôt disponible dans ces 4 langues également. N’hésitez pas à le consulter.

 

En espérant vous avoir intéressés sans vous ennuyer, je me tiens à votre disposition pour répondre à vos questions éventuelles.

 

Au nom du Secrétariat international,

Bien à vous,

 

Marie-Laure Lavenir,

Directeur Général

 

 

ICOMOS

International Council on Monuments and Sites

Conseil International des Monuments et des Sites

11 rue du Séminaire de Conflans

94220 Charenton-le-Pont

France

Tel. + 33 (0) 1 41 94 17 59

Этот адрес электронной почты защищён от спам-ботов. У вас должен быть включен JavaScript для просмотра.

www.icomos.org

Facebook: https://www.facebook.com/ICOMOSinternational/

Twitter: @ICOMOS

Instagram: https://www.instagram.com/icomosinternational/

 

Avis important: Le contenu de cet e-mail et des pièces jointes sont uniquement destinés au destinataire(s) désigné(s) et peuvent être confidentiels. Toute utilisation, reproduction ou stockage non autorisée du contenu est expressément interdite. Si vous avez reçu cet e-mail par erreur, veuillez le supprimer et toutes les pièces jointes immédiatement et en informer l'expéditeur par retour d'e-mail ou par téléphone.

Conformément à la politique de confidentialité de l'ICOMOS, et en tenant compte des règlements européens sur la protection des données, nous vous demandons de ne pas partager de données personnelles avec des tiers sans le consentement préalable des personnes concernées.

ICOMOS ne garantit pas que cet e-mail et les pièces jointes soient exempts d'erreurs ou de virus.

 

Important Notice: The contents of this email and attachments are intended solely for the named addressee(s) and may be confidential; any unauthorised use, reproduction, or storage of the contents is expressly prohibited. If you have received this email in error, please delete it and any attachments immediately and advise the sender by return email or telephone.
In accordance with the ICOMOS Privacy Policy, and taking into account European Data Protection Regulations we ask you not to share personal data with third parties without prior consent of the persons involved.

ICOMOS does not warrant that this email and any attachments are error or virus free.